Le chèque emploi associatif

Cette rubrique concerne essentiellement les artistes plasticiens, les écrivains, les cinéastes et les photographes. En effet, en ce qui concerne les intermittents, ils ont à leur disposition le GUSO (www.guso.com.fr) qui leur permet d'obtenir des cachets. Cependant tout artiste a la possibilité de bénéficier de cette prestation.

 

Le statut d'artiste auprès de la maison des artistes (www.lamaisondesartistes.fr) ou de l'agessa (www.agessa.org) ne  permet que partiellement de déclarer ses activités. Ces organismes légifèrent la vente d'objets d'art et les droits d'auteurs comme le fait la Sacem (www.sacem.fr) mais ne permet pas toujours d'exercer des activités parallèles comme l'encadrement d'ateliers.

 

Par le biais des chèques emploi associatifs, leurs prestations peuvent être rémunérées en cotisant au système de protection social général et devenir ainsi un "salarié indépendant."

 

C'est le concept du portage salarial. Il à été introduit dans les années 80 en France et aujourd'hui des entreprises consacrées à cette fonction se sont crées. Cependant, elles prélèvent 10% sur les revenus comme cotisation.

 

Avec les chèques emplois associatifs (www.cea.urssaf.fr), tout artiste effectuant une prestation peut  verser ses revenus à l'association qui s'occupe d'en établir le salaire, la fiche de paie, les cotisations sociales ainsi que le contrat. Ce sont des CDD qui peuvent néanmoins être regroupés afin d'obtenir une rémunération correcte et sans commission pour l'association! Cette prestation fait l'objet d'un contrat entre l'association et chaque artiste désirant adhérer à ce système.

 

 

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site